Suivez-nous

Magazine Thermal

LA PRISE EN CHARGE POST COVID EN CURE THERMALE

Actus

LA PRISE EN CHARGE POST COVID EN CURE THERMALE

LA PRISE EN CHARGE POST COVID EN CURE THERMALE

COVID LONG : une maladie désormais bien connue aux nombreuses conséquences invalidantes

Selon l’OMS (mars 2021), cette maladie identifiée dès le début de la pandémie, concernerait 10 à 15 % des personnes infectées, soit près de 11,5 millions de personnes dans le monde, et 250 000 à 300 000 en France. La Haute Autorité de Santé donne les mêmes chiffres : 10% à six mois.

Plusieurs études françaises de haut niveau, menées sous l’égide de l’INSERM, dressent sur les 15 derniers mois une cartographie des symptômes d’une maladie, nommée aujourd’hui « Syndrome Covid Long », syndrome désignant un ensemble de symptômes caractérisant un état pathologique.

Parmi ces études, celle menée par le Pr.Jad Ghosn et publiée en mai 2021*, examine dix symptômes attestés par visite médicale (fatigue, dyspnée, douleurs articulaires et musculaires, céphalées, toux, rhinorrhée, perte du goût et de l’odorat), sur une population de 1 137 patients.

Six mois après infection, l’étude recense :

  • 60 % des patients hospitalisés à cause du Covid-19 sont toujours affectés par au moins un symptôme ;
  • 25 % présentent « trois symptômes ou plus » ;
  • 7 % des patients n’ont pas retrouvé le goût ou l’odorat un semestre après leur infection ;
  • 29 % de ceux qui avaient initialement une activité professionnelle n’ont pas pu reprendre leurs fonctions.

Une seconde étude, dirigée par le Pr Philippe Ravaud**, dans le cadre de la cohorte ComPaRe, sur un échantillon de 1 022 patients, démontre l’impact majeur du covid long sur la qualité de vie des patients, estimée environ 40% inférieure à celle de la population générale. Ainsi, 77% des patients y considèrent l’impact de leur maladie comme « insoutenable » et 48% déclarent ne plus être capables de réaliser certaines activités chez eux ou dans le cadre de leur travail.

* https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(21)00147-6/fulltext

** https://presse.inserm.fr/compare-covid-long-developpement-de-la-premiere-mesure-scientifique-de-la-severite-de-la-maladie-et-de-son-impact-sur-la-vie-des-patients/42806/

CURE THERMALE ET COVID LONG : une thérapeutique plurifactorielle pour une maladie aux multiples facettes

Comme l’explique le Pr Christian-François Roques-Latrille, membre de l’Académie nationale de médecine, « [la] médecine thermale peut contribuer à prendre utilement en charge les patients dont l’état associe douleurs, fatigue, anxiété, manque de force musculaire et amaigrissement ».

L’un des symptômes les plus persistants après la contraction du COVID-19 est la fatigue constante.

Autre aspect qui peut être traité par la médecine thermale : les douleurs articulaires et le manque de force musculaire. Les bains, les douches et les applications de boue sont utilisées pour leurs propriétés antalgiques, myorelaxantes et antiinflammatoires. La physiothérapie et la mobilisation en piscine agit comme un activateur en réadaptation physique pour récupérer de l’amplitude articulaire et de la masse musculaire et améliorer la coordination et la proprioception. Les soins thermaux ciblés sur les voies respiratoires, par le contact avec l’eau thermale riche en divers minéraux et oligoéléments (soufre, cuivre, silice), agissent de façon naturelle pour les nettoyer en profondeur, fluidifier le mucus, apaiser l’inflammation des muqueuses et favoriser leur régénération.

A cette base de soins thermaux, dont l’efficacité sur les douleurs, la fonction articulaire et musculaire ainsi que sur la sphère respiratoire suffit à elle seule à légitimer l’intérêt de suivre une cure thermale, on ajoute un protocole de soins et consultations spécifiques pour cibler les autres symptômes fréquemment subis :

  • Asthénie (fatigue générale anormale)
  • Dyspnée (essoufflement)
  • Parésie (faiblesse musculaire),
  • Anosmie (perte d’odorat) et/ou agueusie (perte du goût)
  • Epuisement psychologique pouvant évoluer vers un trouble anxieux ou une dépression

La Cure Thermale Post-Covid proposée par la Chaîne Thermale du Soleil aux Thermes de Molitg-les-Bains a pour objectif d’offrir au patient une récupération plus rapide et aboutie, dans une environnement thérapeutique chaleureux, attentif et bienveillant, or cadre du quotidien.

LES OBJECTIFS DE LA CURE THERMALE POST-COVID

OBJECTIFS THERAPEUTIQUES

  • Apaiser les douleurs articulaires et musculaires
  • Traiter naturellement et en profondeur les voies respiratoires, améliorer le terrain infectieux
  • Se reposer et retrouver des forces

OBJECTIFS PHYSIOLOGIQUES

  • Se ré-entraîner en douceur et progressivement à l’effort
  • Remobiliser les masses musculaires perdues pendant la maladie
  • Améliorer ses capacités respiratoire et cardiaque
  • Remobiliser les sens affaiblis par la maladie : goût et odorat
  • Retrouver un sommeil plus réparateur et de meilleure qualité

OBJECTIFS PSYCHOLOGIQUES

  • Évacuer les tensions émotionnelles et psychologiques
  • Mettre des mots sur une expérience personnelle vécue avec angoisse
  • Reprendre confiance en soi et préparer un terrain propice au retour à la vie

LE PROGRAMME MEDICAL DE LA CURE THERMALE POST-COVID AUX THERMES DE MOLITG-LES-BAINS

Les Thermes de Molitg, ont développé une forte expertise dans la prise en charge des maladies chroniques et invalidantes. L’encadrement est pro-actif et la prise en charge personnalisée avec :

  • Une consultation médicale avec le médecin thermal chargé du suivi de cure et de la prescription des soins thermaux adaptés.
    Cette première consultation sera suivie par 2 consultations, dont une de fin de cure.
  • Un bilan complet et individuel (1h) avant cure avec la chargée de protocole (formée à l’éducation thérapeutique) pour cibler les besoins précis du patient, les priorités thérapeutiques et le programme d’ateliers. Lors de cette séance un relevé anthropométrique et un bilan à l’aptitude physique sont réalisés. Ce « carnet de bord » ainsi établi suivra le patient pendant la durée de la cure, permettant aux professionnels d’adapter au mieux leurs interventions, et in fine de mesurer l’évolution obtenue à l’issue de la cure.
    Un bilan complet (1h) en fin de cure est également réalisé. Ce dernier permet de constater les améliorations obtenues (par un nouveau relevé anthropométrique) et de délivrer les derniers conseils, avant retour vers le quotidien.
  • Un programme de 4 à 6 soins thermaux quotidiens adaptés à l’état de santé et aux objectifs du patient : sédation des douleurs, remobilisation physique, traitement de l’arbre respiratoire …
  • Une session de Groupe de Parole (1h30), dirigée par une sophrologue formée aux pathologies chroniques et à la réhabilitation. Cette séance a pour objectif d’aider les patients à verbaliser leur ressenti et partager leur expérience avec les autres curistes souffrant de Covid Long.
  • Un programme de 6 activités physiques spécifiques, encadrées par une éducatrice en activité physique adaptée diplômée d’état : 2 marches nordiques (60 min) – 2 séances de stretching (45 min) – 2 séances d’aquagym (35 min)
  • Un programme de 6 ateliers ou activités ciblées, sélectionnés sur la base de l’entretien pré-cure et des affinités du patient :
    • Sophrologie (60 min – collectif) : Cette technique d’harmonisation de la conscience marie travail du corps et de visualisation mentale, avec pour objectif l’amélioration des états anxieux et l’apprentissage de techniques de relaxation mentale.
    • Méditation (60 min – collectif) : Guidé par la voix de l’intervenante, le patient se libère progressivement des tensions mentales et émotionnelles chroniques et modifie son état de conscience. La méditation agit comme un « nettoyage » profond de l’esprit et fait baisser le niveau de fatigue mentale.
    • Musicothérapie (30 min – individuel) : Mise au point avec l’aide du CHU de Montpellier et éprouvée dans plusieurs Centres Anti-douleur, la Musicothérapie utilise les propriétés « psychomusicales » d’extraits sonores particuliers. Confortablement installé dans une ambiance sereine, la séance se décompose en 3 phases distinctes : apaisement, détente, et redynamisation. Le corps se libère progressivement et en profondeur des tensions psychiques et physiologiques, très fréquentes dans le cadre des maladies chroniques.
    • Yoga Pranayama (60 min – collectif) : Le Pranayama est la technique ciblée sur la mobilisation de la respiration dans le yoga. C’est un travail minutieux, voire anatomique qui est effectué, permettant ainsi de balayer une large palette de techniques respiratoires, et de mobiliser des respirations plus « efficientes ».
    • Remobilisation de l’odorat (60 min – collectif) : Le patient est invité à exercer son odorat sur des supports olfactifs. L’objectif est de reconditionner ce sens en regénérant le lien nez-cerveau et la mémoire olfactive.
    • Remobilisation du goût (60 min – collectif) : Le patient est invité à exercer son goût et son odorat sur plusieurs aliments phares. L’objectif est de reconditionner ces sens en regénérant le lien palais-cerveau et la mémoire gustative, et en ré-entrainant les performances du rhinopharynx.
    • Atelier Diététique : Adapter son alimentation (60 min – collectif) : Dédié particulièrement aux patients souffrant de séquelles digestives, cet atelier propose une boîte à outils pour mieux appréhender les aliments susceptibles de déclencher un inconfort digestif  et adapter son alimentation.

TARIFS

Cure Thermale Conventionnée 18 jours

Cure Thermale Conventionnée 18 jours orientation Rhumatologie et/ou Voies Respiratoires
A partir de 595,40 € – pris en charge à hauteur de 65 % par l’AM
+
Forfait de Suivi Médical
80 € ou 120 € selon 1 ou 2 orientations – pris en charge à hauteur de 70 % par l’AM
+
Module Spécifique Réhabilitation Post-Covid
295 € pour 15 activités et consultations ciblées – NON pris en charge par l’AM

Cure Thermale Non-Conventionnée 6 jours

490 € pour 24 soins thermaux + 9 activités et consultations ciblées – NON pris en charge par l’AM

DATES 2022

  • 11/04/22
  • 02/05/22
  • 06/06/22
  • 04/07/22
  • 10/10/22
  • 07/11/22

À ce jour, les programmes thermaux Covid long ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Cependant, des travaux sont menés pour évaluer leur intérêt.

En parallèle, plusieurs études européennes s’intéressent à la prise en charge des patients souffrant de Covid long, dans le cadre de la médecine thermale. Le projet de recherche français Covidtherm étudie l’intérêt d’une cure thermale spécifique dans la prise en charge recommandée en médecine générale.

« La cure thermale présente deux intérêts. Le premier, c’est de permettre aux curistes de bénéficier de l’environnement thermal et d’avoir sur le site des soins spécifiques par des professionnels de santé dédiés et formés au Covid long. Le deuxième, c’est de proposer aux médecins généralistes une solution adaptée à leurs patients et de répondre à l’errance médicale rapportée par ces patients qui souffrent de Covid long. »

Gisèle Kanny, professeure de médecine interne à Nancy et présidente de la Société française de médecine thermale.
Lire la suite
2 Commentaires

2 Comments

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Actus

Haut