Suivez-nous

Magazine Thermal

Magazine Thermal

UNE CURE THERMALE SANS EAU, C’EST POSSIBLE ?

Cure Thermale

UNE CURE THERMALE SANS EAU, C’EST POSSIBLE ?

UNE CURE THERMALE SANS EAU, C’EST POSSIBLE ?

OUI c’est possible, aux Thermes de Cransac, unique établissement thermal proposant des cures en Rhumatologie avec des soins à base de gaz thermaux !
Une exception dans le paysage thermal français !

Une ressource unique en Europe

La ville de Cransac est situé dans le département de l’Aveyron, à 30 kilomètres au nord-ouest de Rodez. Du point de vue géologique, elle est située sur la bordure d’une dépression dans le socle cristallin qui a été comblée au carbonifère supérieur en donnant naissance au bassin minier de Decazeville.
La colline du Montet, voisine de Cransac, est le siège de combustions spontanées de pyrites qui donnent naissance à des gaz chauds exploités depuis l’Antiquité dans des étuves naturelles utilisées dans le traitement des arthroses et des rhumatismes.
Toute cette activité prit fin lors de l’exploitation industrielle des mines de Decazeville. Cependant en 1962, après la fermeture de ces dernières, Cransac s’oriente à nouveau vers le Thermalisme. A ce jour, le nouvel Etablissement Thermal propose aux curistes ses deux ressources minérales distinctes avec les étuves de gaz et les eaux du captage « Geneviève », fait unique dans le monde du Thermalisme.

Caractéristiques des gaz de Cransac

Cransac est dominée par la colline du Montet, dont la base, forme un remarquable réservoir. Cette colline essentiellement constituée de roches anciennes (schistes pyriteux, grès, mélangés à de minces lits de carbonate de fer, et à des veines de charbon très minéralisées datant du carbonifère) laisse s’échapper des vapeurs sulfureuses chaudes sortant à 120 °C.
Par les failles existantes, l’air humide en pénétrant profondément les couches schisteuses a provoqué la combustion de la houille par oxydation des sulfures (pyrites et marcassite). À son contact, l’air s’enrichit en dérivés soufrés, se sature d’eau qui véhicule alun (sulfate double de potassium), fer, manganèse, silicium, cobalt, hélium et argon.

Propriétés thérapeutiques des gaz de Cransac

Les soins provoquent une sudation abondante. Au contact des gaz naturels chauds, outre les bienfaits reconnus de la chaleur, la dilatation des pores qui en résulte, accroît les échanges au niveau de la peau : élimination par la transpiration de certaines métabolites toxiques, pénétration des éléments minéraux véhiculés par les gaz naturels, effet anti-inflammatoire, effet cicatrisant et réminéralisant.
Les gaz sur les articulations stimulent la synthèse du collagène contenu dans le tissu osseux et conjonctif, facilitant ainsi la reconstitution du cartilage. Ils améliorent la souplesse des tendons et les protègent au cours des efforts sportifs.
La silice facilite également la consolidation des fractures en favorisant la formation du cal osseux. Les carences en silicium, sont fréquentes et augmentent avec l’âge.

Captage des gaz de Cransac

Les émergences de gaz, situées à environ 400 mètres du nouvel Etablissement Thermal, sont isolées de la surface par des structures étanches. Elles sont connectées à un surpresseur par des canalisations de gros diamètres. Cette pompe, d’une capacité de plusieurs milliers de mètres cubes par heure, est prévue pour supporter et distribuer les gaz à température élevée. Ceux-ci sont acheminés via une canalisation prévue elle aussi pour les forts débits et hautes températures.
Sur la longueur du transport, les gaz perdent de leur potentiel calorifique et arrivent à l’Etablissement Thermal à la température idéale de distribution dans les soins. Au sein des Thermes, la canalisation principale se ramifie pour alimenter alors les différents services : étuves, douches locales,…

La cure Rhumatologie aux Thermes de Cransac

Les résultats bénéfiques de la cure peuvent perdurer encore plus de 9 mois après la cure.
Ainsi, de retour à votre domicile, vous retrouvez plus d’autonomie dans les gestes de la vie courante, une meilleure qualité de vie et consommez moins de médicaments et de soins médicaux.
La cure thermale agit également en prévention des phases d’aggravation de la pathologie et des symptômes.
9 mois après la cure, près de 80% des curistes ont un meilleur sommeil, montent et descendent mieux les escaliers.
La douleur est moindre de 26% en moyenne.
70% d’entre eux notent encore après 9 mois une amélioration de leur périmètre de marche sans douleur et de leur niveau d’activités quotidiennes.

72 séances de soins ciblés :

  • Cataplasme de boue (argile chaude) en application locale ou multiple
  • Cure de boisson
  • Douche de gaz sec locale membres
  • Douche de gaz sec locale rachis
  • Étuve générale
  • Étuve locale mains et/ou pieds
  • Sudation en cabine
  • Vaporarium

Zoom sur un soin phare : l’étuve générale

Soin incontournable aux Thermes de Cransac, en Rhumatologie, l’étuve générale.
Dans un caisson individuel individuel entièrement repensé en 2019, le patient assis reçoit la chaleur des gaz qui l’enveloppe, la tête restant à l’air libre. L’arrivée des gaz chauds est modulable grâce à une manette de réglage afin d’obtenir une abondante sudation.
Des étuves spéciales ont été conçues pour les problèmes variqueux afin de laisser les membres inférieurs à l’extérieur de l’étuve. Pour les problèmes cardiaques, un aménagement spécifique permet au buste de ne pas être soumis à la chaleur.

En savoir plus sur la prise en charge d’une cure Thermale

Réserver sa cure thermale

Venir à Cransac

Lire la suite
Ajouter un commentaire

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Cure Thermale

Haut