Suivez-nous

Magazine Thermal

LA FRANCE, UN TRESOR DE THERMALISME

Culture

LA FRANCE, UN TRESOR DE THERMALISME

LA FRANCE, UN TRESOR DE THERMALISME

Du Nord au Sud et d’Est en Ouest, il y a toujours une station de la Chaîne Thermale du Soleil à découvrir, nichée au cœur d’un village atypique ou lovée dans un écrin de nature luxuriante. Certaines sont là depuis des siècles, d’autres nées il y a quelques dizaines d’années. Les unes arborent un patrimoine hors du commun, les autres dévoilent leur côté pittoresque. Toutes ont un point commun : des eaux bienfaisantes, aux propriétés uniques et ciblées…
Avec ses 20 stations thermales nichées au cœur des plus belles régions de France, baignées par la culture, l’histoire, souvent proches de villages classés et toujours dans une nature préservée, la Chaîne Thermale du Soleil allie parfaitement cette idée de curiosité, de découverte avec son savoir-faire unique et reconnu.
Prenons la route pour un Tour de France pas comme les autres !

ZOOM sur Saint-Honoré, Luxeuil Bourbon-l’Archambault, Le Mont-Dore, Cambo, Amélie.

Saint-Honoré-les-Bains (Nièvre)

La cité thermale de Saint-Honoré est connue depuis l’Antiquité pour les vertus et la qualité de ses eaux thermales. Les Celtes (Eduens) ont créés la cité d’Arbandal et les Romains ont découvert les vertus des eaux et créé les thermes. Les thermes se développent jusqu’au Ve siècle. Au Moyen Âge, les eaux thermales ne suscitent pas le même intérêt qu’à l’époque romaine. Néanmoins, on ne peut pas parler d’oubli complet. Les archives fourmillent d’anecdotes qui montrent que les eaux étaient encore fréquentées par la population locale, mais l’établissement édifié par les Romains disparaît définitivement.
C’est le Docteur Regnault de Lormes qui en 1789 reconnaît le premier, les vertus thérapeutiques des eaux. A partir de 1820, des fouilles menées par le Marquis Antoine Théodore D’Espeuilles aboutissent à la mise à jour des structures romaines. Un établissement moderne et fonctionnel ouvre ses portes en 1855. Les sources sont déclarées d’utilité publique en 1860.
Depuis la « Belle Epoque », la bourgeoisie, l’aristocratie et les célébrités sont venues « prendre les eaux » à Saint-Honoré-les-Bains. De 1855 à 1939, la station connaît un important développement : création d’hôtels, de restaurants, aménagements de l’établissement thermal et du village. Des années 1950 aux années 1970, la station thermale et touristique voit son activité augmenter de manière croissante pour atteindre 8000 curistes dont Sidney Bechet.

Etablissement thermal spécialisé en Rhumatologie et Voies Respiratoires
Cliquez ici pour découvrir les cures à Saint-Honoré-les-Bains

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTE

  • Château-Chinon, capitale du Morvan vous attend avec son calvaire, ses ruelles et ses Musées du Costume et du Septennat. Ne pas manquer l’étonnante fontaine de Niki de Saint-Phalle.
  • Autun, ancienne ville gallo romaine qui a conservé de nombreux vestiges et monuments : l’église Notre Dame, la Cathédrale St Lazare, le Théâtre Romain, la porte d’Arroux, le Temple de Janus, le Musée d’Histoire Naturelle à l’ancien évêché.
  • Canal du Nivernais, à vélo ou à pied, ponts-aqueducs, tunnels dont les voûtes de la Collancelle, écluses dont quatre écluses à double sas.
  • Le Mont-Beuvray, ancien oppidum gaulois, haut lieu de fouilles archéologiques : le site gaulois de Bibracte et son Musée de la Civilisation Celtique.
  • Luzy, ancien fief des Ducs de Nevers : l’oppidum (Mont-Dosne) et huit tapisseries d’Aubusson retraçant la vie d’Esther.

Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)

Aux portes de la Franche-Comté, non loin du Massif du Jura, Luxeuil possède l’un des plus anciens établissements thermaux de France. Depuis près de deux millénaires, les eaux thermales de Luxeuil-les-Bains ont des bienfaits reconnus.
Plusieurs fois reconstruits, les thermes d’aujourd’hui datent pour leur extérieur du XVIIIe siècle et reçurent la visite de Napoléon III, de l’impératrice Eugénie, de la princesse Mathilde…  Une importante restauration dans les années 1930 a couvert l’intérieur de très belles mosaïques. Outre l’architecture Art déco du bâtiment, on peut y découvrir les peintures naturalistes de Jules Adler, originaire de Luxeuil, qui ornent le nouvel espace d’accueil de l’aile sud des thermes. 

Etablissement thermal spécialisé en Gynécologie, Phlébologie et dans les pathologies liées à la Rhumatologie.
Cliquez ici pour découvrir les cures

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTES

  • Luxeuil-les-Bains est une ville d’art en grès rose. Musez au gré des envies pour découvrir toute l’histoire de cette station et la beauté de la forêt royale du Banney.
  • Le plateau des Mille étangs, sur les traces des anciens glaciers, entre Breuchin et Ognon, il évoque les paysages de la Finlande aux mille lacs.
  • Fougerolles, ce village est célèbre pour être la « Capitale du Kirsch ». La région est un immense verger et la forêt occupe le tiers de ce territoire agrémenté de vallons, de sentiers de randonnées où vous découvrir chapelles, calvaires et vieilles fermes.
  • Lure, dès le Xème siècle, devint un atout stratégique aux mains des empereurs d’Allemagne : elle tenait la Porte de Bourgogne ! De la splendeur passée subsiste, dans le site romantique de la Font, le palais abbatial, actuelle sous-préfecture.

Bourbon-l’Archambault (Allier)

Bourbon-l’Archambault est une petite ville au nom célèbre puisqu’elle l’a donné à la dynastie des rois de France.
A 20 minutes de Moulins, dans un magnifique village historique, des thermes classés. La station, longtemps fréquentée par les cours royales et impériales, a préservé un environnement majestueux.
Les Thermes classés Monument Historique, ont été construits dans les années 1880 sur les anciens thermes romains. Aujourd’hui, une infrastructure technique perfectionnée se fond dans le cadre original du lieu et valorise ce décor
d’exception. Faïences exotiques, plafonds à caissons de bois ouvragé et fresques remarquables rappellent, entre autres leurs origines. Les eaux chaudes, sédatives sont appréciées dans ce domaine thermal de caractère, à taille humaine, qui privilégie depuis toujours, un esprit Maison.

Etablissement thermal spécialisé en Gynécologie et Rhumatologie
Cliquez ici pour découvrir les cures

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTES

  • Bourbon l’Archambault : berceau des rois de France, la visite pittoresque de la forteresse médiévale des ducs est un incontournable.
  • Le Musée Augustin Bernard et sa collection archéologique
  • L’église Saint-Georges, avec les reliques de la Sainte-Croix
  • La semaine culturelle à Buxières-les-Mines
  • Le Carnaval d’Ygrande
  • La foire aux fleurs et aux plantes de Saint-Plaisir

Le Mont-Dore (Puy-de-Dôme)

Situé à 1050 mètres d’altitude au pied du Puy du Sancy, point culminant du Massif-Central, la station du Mont-Dore par son climat de moyenne montagne constitue un environnement favorable aux asthmatiques et aux allergiques.
D’inspiration néo-byzantine, inaugurés en 1817, les thermes actuels (classés Monuments Historiques) puisent toutefois leur origine dans les bains antiques créés par les Romains. Mais des archéologues ont découvert les restes d’un bassin attestant l’occupation des lieux et l’exploitation des sources par les celtes, plusieurs siècles auparavant.
Dotés de peintures et de mosaïques polychromes datant pour certaines du XIXème siècle, les thermes dévoilent également des frontons et des architraves. Les thermes sont construits sur les vestiges des anciens bains et d’un temple gallo-romain, qui inspirent l’architecture actuelle. Le hall d’entrée rappelle les thermes de Caracalla et de Dioclétien à Rome. Une colonne retrouvée sur les lieux orne une des salles de soins.

 » Dieu ! que c’est beau l’établissement des bains du Mont-d’or ! 
Comment se fait-il qu’on sache à peine qu’il y en ait un ?
C’est un vrai monument. Quelle noblesse, quelle sévérité, quelle simplicité antique et majestueuse !
En entrant sous ces portiques sombres, en errant sous ces voûtes silencieuses,
il m’a semblé que j’entrais réellement dans les Bains qui furent bâtis sous César à cette même place. »

George Sand, en villégiature en 1827, dans Voyage en Auvergne 

Les thermes connaissent un succès grandissant qui amène à agrandir et transformer les lieux. C’est ainsi que sont élevées la superbe salle des sources couverte par une voûte Eiffel, et la magnifique salle des pas perdus, décorée dans un style néo-byzantin.
Mais ce n’est que dans les années 1930 que sont terminées les décorations en mosaïques et fresques, donnant à l’édifice l’aspect qu’il a encore aujourd’hui.

Etablissement thermal spécialisé dans le traitement des Voies Respiratoires et de nombreuses pathologies liées à la Rhumatologie.
Cliquez ici pour découvrir les cures

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTES

  • le Parc des Volcans d’Auvergne
  • Vulcania,
  • la Cité médiévale de Besse,
  • le Château de Murol,
  • la Basilique d’Orcival

Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques)

L’un des villages les plus fleuris du Pays Basque où coule paisiblement l’eau transparente de la Nive… Cambo-les-Bains. Dominant la rivière, le parc thermal est un agréable lieu de promenade jalonné d’arbres et de fleurs exotiques, l’unique établissement thermal du Pays Basque.
Les bienfaits des sources ferrugineuses et sulfureuses, notamment pour soigner les maladies respiratoires sont connus depuis le XVIIème siècle. Mais le premier bâtiment thermal ne date que de 1874, celui-ci ayant été remplacé par la suite par un bâtiment de style néo-classique. Après avoir été délaissées pendant 50 ans environ, les activités thermales ont repris en 1975 avec l’arrivée de la Chaîne Thermale du Soleil.
Les thermes, restaurés dans leur style Art Déco d’origine, se caractérisent par leur décor « à l’orientale » et ses mosaïques néo-byzantines.

Etablissement thermal spécialisé dans le traitement des Voies Respiratoires et de nombreuses pathologies liées à la Rhumatologie.
Cliquez ici pour découvrir les cures

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTES

  • La maison d’Edmond Rostand, la villa Arnaga à Cambo,
  • Espelette et son piment,
  • Itxassou,
  • Biarritz et le vieux Bayonne,
  • Sare et ses grottes,
  • La Rhune

Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales)

Les Thermes sont veillés par le Mont Canigou, aux pieds des Pyrénées catalanes. Au cœur du domaine d’Amélie-les-Bains 2 thermes différents :
Les Thermes Mondony : (Service standard) parient sur une architecture contemporaine avec de vastes structures sur une superficie de plus de 18 000 m².
Les Thermes Romains : (Service Premier) classés Monument Historique pour leurs vestiges gallo-romains, dont une voûte du IIème siècle, se déploient sur 3 étages et plus de 7000 m² de soins ultra-fonctionnels et comprennent la tisanerie du XIXème siècle, l’Espace Forme, le vaporarium comme un hammam et la vaste piscine d’eau thermale avec jets sous-marins et cols de cygne.

Etablissement thermal spécialisé dans le traitement des Voies Respiratoires et de nombreuses pathologies liées à la Rhumatologie.
Cliquez ici pour découvrir les cures

POUR LES AMOUREUX D’ÉVASION, DE CULTURE ET DE DÉCOUVERTES

  • le Mont Canigou,
  • les gorges de la Fou,
  • Collioure,
  • Cadaquès et la Costa Brava,
  • Céret et son Musée d’Art Contemporain,
  • Festival Visa pour l’image à Perpignan.
Lire la suite
1 Commentaire

1 Commentaire

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Culture

Haut