Suivez-nous

Magazine Thermal

Magazine Thermal

QU’EST-CE QUE LA DOUBLE ORIENTATION EN CURE THERMALE ?

Actus

QU’EST-CE QUE LA DOUBLE ORIENTATION EN CURE THERMALE ?

QU’EST-CE QUE LA DOUBLE ORIENTATION EN CURE THERMALE ?

Si la plupart des curistes se rendent en station pour traiter une pathologie, de nombreuses stations proposent des cures conventionnées à double orientation, permettant de traiter deux affections de manière simultanée.

La double orientation, pour quoi faire ?

La cure thermale, c’est une parenthèse de 18 jours de soins consécutifs, et c’est un moment avant tout dédié à la santé et au bien-être. Certains curistes en profitent pour reprendre une activité physique, pour suivre des ateliers ou encore pour apprendre à mieux se nourrir avec les conseils de diététiciens.
D’autres choisissent de profiter de cette rupture dans leur quotidien pour traiter plusieurs affections en parallèle. Par exemple, on peut traiter à la fois des affections rhumatismales et également des sinusites chroniques lors d’une même cure.
Cependant, le nombre de séances de soins augmentant, le rythme de la cure sera de fait plus intense. Cet aspect n’est pas anodin puisque certains curistes ressentent une fatigue extrême en suivant le protocole de soins normalement prévu pour une seule pathologie. Si c’est votre première cure, commencez par traiter une pathologie et voyez l’année suivante si vous vous sentez prêt pour une activité plus soutenue.

Est-ce que c’est pour moi ?

Les combinaisons possibles pour une cure à double orientation sont nombreuses.
Il existe douze grandes familles d’indications thérapeutiques pouvant être prises en charge par les stations : la rhumatologie, les voies respiratoires, les maladies cardio-artérielles, la phlébologie, la neurologie, les affections psychosomatiques, les affections urinaires, la gynécologie, les affections digestives et les maladies métaboliques, les troubles du développement chez l’enfant, la dermatologie ou encore les affections de la muqueuse bucco-linguale.
Vous pouvez donc être concerné par une cure à double orientation dans de nombreux cas.

On peut citer par exemple un enfant souffrant d’eczéma et d’allergies respiratoires : l’orientation principale sera déterminée par la pathologie qui le gêne le plus au quotidien.
Un autre exemple très répandu est celui des cures en rhumatologie et maladies métaboliques : de nombreuses personnes souffrant de surpoids ou d’obésité viennent suivre une cure pour perdre du poids mais se font également soigner pour des rhumatismes. L’arthrose du genou (gonarthrose) est en effet d’autant plus sévère et douloureuse en cas de surpoids : les articulations souffrant évidemment de la surcharge pondérale et se dégradant plus rapidement.

EN PRATIQUE :

Prescrire une cure en double orientation est très simple pour votre médecin !
Il lui suffit de renseigner la partie dédiée sur le formulaire Cerfa n°1139*01, qui prévoit ce cas de figure. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à trouver une station qui prend en charge les deux orientations demandées.
Une fois sur place, vous suivrez l’intégralité des séances de soins prévues pour votre indication principale, auxquels s’ajouteront la moitié des soins prévus pour l’orientation secondaire. Le tarif sera alors celui de l’orientation principale + la moitié du tarif de l’orientation secondaire. Il est à noter qu’un curiste qui souhaiterait effectuer dans la même année deux cures (chacune d’elle traitant une pathologie en particulier) se verra systématiquement refuser la seconde cure s’il existe une station thermale qui propose le traitement simultané de ces deux pathologies en double orientation.

Retrouvez la liste des stations thermales ainsi que les différentes pathologies qui y sont traitées sur www.chainethermale.fr

Lire la suite
Ajouter un commentaire

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Actus

Haut