Suivez-nous

Magazine Thermal

JOURNÉE MONDIALE DU PSORIASIS

Actus

JOURNÉE MONDIALE DU PSORIASIS

JOURNÉE MONDIALE DU PSORIASIS

MARDI 29 OCTOBRE 2019 : TOUS CONTRE LE PSORIASIS

En France, 2,4 millions de personnes seraient atteintes par un psoriasis. C’est une maladie qui peut survenir à tout âge, mais souvent autour de l’adolescence (12-15 ans) et vers la cinquantaine.
Découvrez les bienfaits de la cure cure thermale sur cette pathologie.

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par des plaques bien délimitées, rouges, en relief, accompagnées de démangeaisons ou de sensations de brûlures et recouvertes de squames blanchâtres qui se détachent et ressemblent alors à de grosses pellicules. Les zones les plus fréquemment atteintes sont celles qui sont soumises aux frottements (coudes, bord externe des avant-bras, genoux, bas du dos), cuir chevelu et ongles.
Le psoriasis peut avoir un impact particulièrement important sur la qualité de vie lorsqu’il est étendu sur le corps ou qu’il est associé à des douleurs articulaires (arthrites) des membres, des doigts et orteils, des grosses articulations (hanche, genou, épaule) ou de la colonne vertébrale, dans le cas du rhumatisme psoriasique (30% des cas).

Parfois continu, le psoriasis évolue le plus souvent par poussées entrecoupées de rémissions, les plaques survenant au même endroit ou en d’autres localisations. On ne guérit pas aujourd’hui du psoriasis dont les causes sont méconnues (facteurs génétiques, immunologiques, environnementaux, rôle particulier du stress dans la survenue d’un grand nombre d’affections dermatologiques, ..) mais on sait contrôler la maladie, voire obtenir de longues périodes de rémission.

Quels sont les traitements du psoriasis ?

Même si aucun traitement ne permet de guérir la maladie, des traitements de poussées associés à des traitements d’entretien permettent des améliorations et des rémissions efficaces face au psoriasis. Les crèmes ou pommades à base de dermocorticoïdes ou d’analogues de la vitamine D3 sont les plus communes, bien qu’un traitement général puisse être nécessaire dans les cas les plus graves (immunosuppresseurs et Biothérapies). Dans le psoriasis étendu, la photothérapie peut être envisagée. Le caractère récidivant de la maladie peut désespérer les patients qui, en tout état de cause, essayent des alternatives ou compléments thérapeutiques.

Le psoriasis et la cure thermale

Les patients atteints de psoriasis peuvent bénéficier d’une cure thermale à visée dermatologique. L’eau thermale utilisée directement au contact des muqueuses et sur les lésions possède des effets bénéfiques.
L’essentiel, selon l’Association France Psoriasis, est de ne pas se rendre en cure en espérant une guérison totale et définitive mais de s’y rendre pour trouver un répit momentané et des clefs pour gérer son psoriasis et/ou rhumatisme dans la vie de tous les jours.
La cure thermale à orientation dermatologie (DER) est un lieu privilégié d’éducation thérapeutique et d’échange qui permet au patient de soulager ses symptômes et d’acquérir davantage d’autonomie dans la gestion de sa maladie. Des soins hydrothermaux généraux (bains, douches, massages) et des soins locaux seront appliqués durant la cure. Les soins utilisent l’eau thermale pour ses propriétés antiprurigineuses, anti-inflammatoires, apaisantes et cicatrisantes. Ils permettent avant tout de réhydrater l’épiderme en profondeur et de réduire le prurit. La cure facilite également les échanges entre les curistes, leur famille et avec les associations de patients, dont le rôle est très important.
Le traitement thermal a une place reconnue dans la prise en charge à long terme des patients psoriasiques. Dans le psoriasis, la cure peut permettre de mieux prendre en charge les poussées en complément d’un traitement anti-inflammatoire local ou général. Dans le cas du rhumatisme psoriasique, une cure dans l’orientation RH « Rhumatologie » peut s’avérer bénéfique. De même en cas de lésions buccales, l’orientation AMB « Affections des muqueuses bucco-linguales » peut s’avérer utile.

Toutes ces orientations (DER, RH et AMB) sont prises en charge dans la station de Molitg-les-Bains (Pyrénées Orientales – 66).

Ce qui fait la spécificité de cette station est la présence de plancton dans son eau thermale, la Molitgine, composé organique 100 % naturel et vivant, particulièrement riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments, qui possède un important pouvoir cicatriciel, régénérant et anti-inflammatoire sur les tissus cutanés sur lesquels l’on applique des compresses imbibées de plancton thermal frais.
Les couches superficielles de l’épiderme sont réhydratées, les lésions sont diminuées, voire épongées (l’on observe parfois au 5ème–6ème jour de la cure l’impression d’une accentuation des symptômes (crise thermale), comme si l’on faisait « sortir le mal », pour mieux le faire disparaître ensuite). Il s’agit d’un véritable « coup d’éclat » thermal sur le plan dermatologique notamment.

Contre-indications : Infections (bactériennes, virales, fongiques, parasitaires, dermatoses bulleuses), état général dégradé (insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire, mobilité très réduite), contexte psychologique défavorable, échec des cures antérieures.

https://www.magazinethermal.fr/2018/11/13/comment-reserver-ma-cure-thermale/

Alain Garcia, octobre 2019

Lire la suite
Ajouter un commentaire

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Actus

Haut