Suivez-nous

Magazine Thermal

Magazine Thermal

CERVICALGIES : LA CURE THERMALE EST-ELLE LA SOLUTION ?

Actus

CERVICALGIES : LA CURE THERMALE EST-ELLE LA SOLUTION ?

CERVICALGIES : LA CURE THERMALE EST-ELLE LA SOLUTION ?

Médecine globale, dénuée d’effets indésirables, elle fait la preuve de son efficacité au fil des études réalisées. Aujourd’hui le service médical rendu est en effet avéré dans un grand nombre d’indications, dont la cervicalgie.

Les maladies chroniques sont le terrain d’élection des cures thermales. Ces dernières permettent une réduction significative des douleurs.

Elles jouent également un rôle clé dans l’amélioration de la fonction, de la gestion du stress et, entre autres, dans le contrôle du poids.

« La triple clé de cette efficacité ? Les eaux thermales, les techniques de soins et l’éducation à la santé. »

La médecine thermale est également recommandée pour diminuer le recours aux antalgiques, ainsi que la prescription de séances de kinésithérapie.

Pédagogique, elle est aussi l’occasion de comprendre les mécanismes de la pathologie et d’apprendre à mieux vivre avec une maladie chronique. C’est ainsi qu’ont été développés des programmes complémentaires spécifiques en plus de la cure thermale conventionnée en rhumatologie.

70 % de nos curistes en rhumatologie estiment leur état de Santé meilleur encore 9 mois après la Cure !

Ce chiffre est l’une des 25 questions de notre outil d’évaluation de nos cures thermales, mis au point par nos médecins thermaux, et lancé depuis 3 ans. Un questionnaire envoyé dès votre retour de cure puis à 3, 6 et 9 mois, destiné à l’ensemble des curistes, leur permettant d’auto-évaluer l’efficacité de leur cure thermale.

L’ensemble des questions vise à apprécier l’évolution de votre pathologie avant et après la cure sur le ressenti quotidien : amélioration du périmètre de marche, réduction de la prise de médicaments, diminution des douleurs…

Cransac, spécialisé dans les pathologies cervicales : un traitement unique grâce à des gaz thermaux

Caractéristiques des gaz de Cransac

Cransac est dominée par la colline du Montet, dont la base, forme un remarquable réservoir. Cette colline essentiellement constituée de roches anciennes (schistes pyriteux, grès, mélangés à de minces lits de carbonate de fer, et à des veines de charbon très minéralisées datant du carbonifère) laisse s’échapper des vapeurs sulfureuses chaudes sortant à 120 °C.
Par les failles existantes, l’air humide en pénétrant profondément les couches schisteuses a provoqué la combustion de la houille par oxydation des sulfures (pyrites et marcassite). À son contact, l’air s’enrichit en dérivés soufrés, se sature d’eau qui véhicule alun (sulfate double de potassium), fer, manganèse, silicium, cobalt, hélium et argon.

Propriétés thérapeutiques des gaz de Cransac

Les soins provoquent une sudation abondante. Au contact des gaz naturels chauds, outre les bienfaits reconnus de la chaleur, la dilatation des pores qui en résulte, accroît les échanges au niveau de la peau : élimination par la transpiration de certaines métabolites toxiques, pénétration des éléments minéraux véhiculés par les gaz naturels, effet anti-inflammatoire, effet cicatrisant et réminéralisant.
Les gaz sur les articulations stimulent la synthèse du collagène contenu dans le tissu osseux et conjonctif, facilitant ainsi la reconstitution du cartilage. Ils améliorent la souplesse des tendons et les protègent au cours des efforts sportifs. La silice facilite également la consolidation des fractures en favorisant la formation du cal osseux. Les carences en silicium, sont fréquentes et augmentent avec l’âge. Et surtout leur action est plus douce sur les articulations douloureuses que l’eau.

Les principaux soins d’une cure thermale à Cransac

Etuve générale : Dans un caisson individuel individuel entièrement repensé en 2019, le patient assis reçoit la chaleur des gaz qui l’enveloppe, la tête restant à l’air libre. L’arrivée des gaz chauds est modulable grâce à une manette de réglage afin d’obtenir une abondante sudation. des étuves spéciales ont été conçues pour les problèmes variqueux afin de laisser les membres inférieurs à l’extérieur de l’étuve. Pour les problèmes cardiaques, un aménagement spécifique permet au buste de ne pas être soumis à la chaleur.

Sudation, relaxation en cabine individuelle : ce soin intervient en fin de traitement et permet de parfaire les bienfaits de la cure en offrant des conditions idéales de relaxation, de décontraction, en favorisant l’élimination des toxines et le retour à un rythme biologique dans un milieu ambiant contrôlé.

Douche locale de gaz sec (rachis) : Ces applications spécifiques de gaz thermaux se font par un enveloppement de tout l’axe rachidien. L’arrivée des gaz thermaux se diffuse au niveau de la ceinture dorsale et de l’ensemble du dos.

Faites votre demande auprès de votre médecin traitant et de votre organisme social
Notice prise en charge téléchargeable
Comment bien remplir la prise en charge

Marie Terver, octobre 2020

Lire la suite
Ajouter un commentaire

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la catégorie Actus

Haut